LE PILON 19

Jean Pierre Lesieur / pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13/15 grammaire impossible/boudet 16/27 cours de clichéologie/ziegelmeyer 28

revue trimestrielle de poésie


 

n°1

n°2

n°3

n°4

n°5

n°6

n°7

n°8

n°9

n°10

n°11

n°12

n°13

n°14

n°15

n°16

n°17

n°18

n°19

n°22

n°21

n°22

n°23

n°24

n°25

n°26

n°27

n°28

 
page 1


 

ENCORE BASILE...

Quand il eut copié les « f leurs du mal » ( un pensum infligé par le prof de français qui n'aimait pas Baudelaire ). Petit Basile rota un bon coup et se mit en quête du poème pour fabriquer, mine de rien, les cocktails Molotov. (Du nom du poète russe qui inventa cette rime explosive ). A partir de ce jour, les murs de français devinrent d'une joie et d'un entrain inégalés dans le collège Verlaine.

Les dégâts furent payés par Robert Lafont.

La poésie nationale ne s'en releva pas et il fallut faire appel encore une fois aux poètes américains pour la sauver.



Page 3


 

De la poésie Petit Basile en avait trouvée pendant les leçons de chant. PLEIN.

1) Parce que la prof s'asseyait toujours sur la table du premier rang et qu'elle découvrait avec ravissement ses petites cuisses potelées.

2)        Parce qu'un jour elle leur avait dit : « allegro » et que Dupuis, au fond, était devenu tout rouge.

3)        Parce que quand ça chantait les mots entraient dans la musique comme des clés.

4)        Parce que chaque fois qu'il allait chercher le guide-chant il trouvait le directeur eu train de lutiner  l'assistante sociale.

Plein de Poésie je vous dis.


Page 4
 

Christian POSLANIEC


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 6

 

 

maria avait oublié sa clé. Maintenant

son regard est dans mon rétroviseur
on dit que l'instituteur
les assoit sur ses genoux
et qu'il leur donne des bonbons
fadaises.
il les  prend. toutes.

avec leurs  grandes dents leurs  cuissettes
les madones les voyoutes

il  les prend sous un déluge de confettis
de fleur et chaque jour il les prend
dans d'inextinguibles  égarements.

Jean-Pierre Gorges


Page 7

PHOTO DE CLASSE

 

Oubliés bientôt sous le jaune rictus de la lassitude
Jeunes visages

« Les bons, les moyens, les passables »
Enfants

Au garde-à-vous sur les étagères de l'ordre social

LE MAITRE
Paon- Dieu. Charlemagne et souverain
Qui reconnaîtra les siens,

De toutes ces prunelles, ocelles irisées,
Fait sa parure.

Seule audace au tableautin
Une grimace

De liberté, de libertin ?

Mon corps naguère cerné. de parfums
Vivait dans ces bras, par ces voix chantait

Puis je ouvrir les yeux encore
Et garder mes paupières d'un sommeil sans devoirs
Depuis qu'a retenti l'ordre ancien :

NE BOUGEZ PLUS !
Albert ALGOUD

 

Page 8


Page 10  
 

 

 

Page 13/15

 

 

 

 

Zone de Texte: Résidus de salive et d'ardoise brandie
au lointain de l'enfance
dans une classe longue aux vitres de carton 
avec avais-tu bu cette maîtresse double
à lunettes d'écaille
et ces opérations biffées en rouge
au verso maculé de ton cerveau tout neuf
était-ce bien cette école de brique au bout du temps
 
 
 
 
 
 
 
ail-ce bien cette école de brique au bout du temps
Zone de Texte: Mon alibi
ma guérison
Ma rime irraisonnée
mépris d'un monde
qui se dérobe aux proverbes du peuple
 
 
 
 page
wise dérobe aux proverbes du peuple
Zone de Texte: Jean Luc HONORÉ
Grammaire impossible à l'usage
des écoliers impertinents

A quel niveau de langage appartiennent les phrases suivantes ? vulgaire (V) élaboré (E) littéraire (L) familier (F).

 -      Laissez ma mie, ô gué, mon rossignol errer dans votre buisson douillet ()   Anonyme

-- En son cul, la verge du blond, mordue, regrossie, potelée, expulse le restant de foutre éveillé sous les doigts, sous les lèvres du pied-bot. ( )                                Pierre Guyotat

- br sr kr z k rkft
br zrgr
svvgrt
rkft trkf vgrt trgv
z v br l            ()             Maurice Lemaître

-      La symbolisation nouvelle du procès pulsionnel ( sémiotique) implique une désyntaxisation, évitant le blocage par la prédication. ( )          Christian Prigent

 Leçon modèle sur le féminin des noms.

 On forme le féminin des noms en ajoutant un e au masculin Ex : un gland - une glande

 Le gland que le petit Pierre a mangé lui a fait pousser une glande.

un loup - une loupe

loup s'est mis sous la loupe, il s'est brulé la queue.

un cocard - une cocarde

Le combattant a reçu un cocard qui lui a valu cocarde.

Cas particuliers.

 1 Les noms terminés en er font leur féminin en ère.
Ex : un meurtrier - une meurtrière
Le      meurtrier s'est enfui par la meurtrière.

un      cafetier - une cafetière
Le      cafetier a renversé sa cafetière sur son lit.

un      poudrier - une poudrière
Le      poudrier a mis le feu aux joues de la Marquise ; gare qui s'allume à cette poudrière.


un
      guêpier - une guêpière
il faut que je me taille » persifle Don Juan, « cette guêpière est
un vrai guêpier ».

2 Certains noms doublent la consonne finale.
ex : un culot - une culotte
comme il ne manquait pas de culot il a enlevé ma culotte.

3 Les noms terminés en eur font leur féminin
en euse.
ex : un coureur -- une coureuse
un allumeur -- une allumeuse
un entraîneur -- une entraîneuse


 

4 certains noms changent la consonne finale.

Ex : un pénis - une péniche
L'urêtre est un
canal de la péniche.


5 Certains noms en eau font leur féminin en elle.
Ex : un chapeau -
une chapelle un vaisseau - une vaisselle

6 Certains noms ne marquent que l'espèce; pour préciser le sexe, on ajoute mâle ou femelle.
Ex : un bœuf mâle, un escargot femelle

7 Certains féminins ne sont pas construits avec leur masculin.
Ex : un lèche-cul - une lèchefrite
un Adam -- une Ève
Ève ne descend pas d'Adam, elle le descend. ( proclamation M. L. F )

( avec la complicité involontaire de Bled and co )
Robert BOUDET


page 16/27

Zone de Texte:  
Zone de Texte: il
Zone de Texte: Nouveaux clichés
Accorder un candidat
 Broyer son chapeau 
Casser une croute 
Cerner une danseuse 
Chier un échec 
Coller sa fierté 
Construire sa gueule 
Élever le honte 
Emprunter la joie
 Engager ses leçons 
Entretenir sa maison 
Essuyer les malins 
Fermer la monnaie
 louer du noir
Péter une objection
Rater une occasion
Ravaler un piano
Rendre le problème
Repasse un raccourci
Tirer une secrétaire
Zone de Texte: Casser une croute 
Accorder un piano 
Péter la joie
Rater une occasion 
Cerner le problème 
Fermer sa gueule
Zone de Texte: Péter une objection Rater une occasion Ravaler un piano Rendre le problème Repasser, un raccourci Tirer une secrétaire
§ COURS DE CLICHÉOLOGIE §
(
pour une étude photographique du langage )

EXERCICE
1

:Choisir un nombre ( respectable ) de clichés formés d'un verbe    et d'un nom complément. Ex.: Taper le carton, Bouffer la grenouille.

trier les verbes d'un côté, les noms de l'autre, en les classant, les uns et les autres, par ordre alphabétique.

Lire les nouveaux clichés ainsi obtenus. Les utiliser dans toutes les conversations.

Remarques :

- Ces nouveaux clichés sont-ils encore des clichés?
On ne dira jamais assez les mérites de l'ordre alphabétique.

EXEMPLES
Clichés courants

Essuyer un échec
Repasser ses leçons
1Entretenir une danseuse
Construire sa maison
Elever une objection
Engager une secrétaire
Chier la honte
Broyer du noir
avaler sa fierté
C
oller un candidat

,Jouer les malins
Emprunter un raccourci
 Tirer son chapeau

Rendre la monnaie


 

 

 

 

 

 

 

EXERCICE 2.

Inversement : reconstituer les clichés d'origine à partir d'une liste alphabétisée.

Difficulté : certains verbes peuvent s'accoupler à plusieurs noms, et vice-versa. Par exemple, on peut accorder : un entretien, le bénéfice du doute, les circonstances atténuantes... On peut battre : le pavé, la campagne, sa femme, le rappel, le beurre, le rappel... Et entretenir : sa voiture, une danseuse, sa forme, un climat de tension... Quant à la monnaie, on la bat, on la rend, !a fait, l'aboule...

 

EXERCICE 3
Clichés critics actuels exercices à trous

Dans le texte suivant, remettre à leur place les adjectifs suivants : actuelle - consumante - hétérogène - multiples - plurielle - révolutionnaire - transformationnelle.

Textuerre voudrait rendre compte du mouvement d'une écriture ... et de la production ... du texte. Repérer les charnières et les points d'ancrage d'une poussée ... qui travaille l'écriture ...: la poésie doit échouer sur sa propre sortie : sortir tout en travaillant de l'intérieur la volonté de sortie.
Rapports ... quant à l'écart coïncidence d'une écriture et d' une pratique ...: le mouvement ... d'une rigueur au travail. ( « Textuerre » n° 1 - éditorial, page 2 )


 

EXERCICE 4 Synonymat

 

 

Remplacer l'un des éléments ( clés) d'un cliché quelconque par l'un de ses synonymes. Exemples :

A - avec les verbes des clichés de l'exercice 1 :

Éponger un échec. Aiguiser ses leçons. Nourrir une objection. (d'où : Engraisser une objection ). Moudre du noir. Scotcher un candidat. Tromper les malins. Reproduire un raccourci. Continuer jusqu'à épuisement de la liste.

B - Même exercice, avec les noms :
Péter la liesse. Tirer son couvre-chef. Chier la vergogne. etc.

C -- Avec le verbe et le nom :
Casser la croute, est-ce : Briser la glace ou lacérer un tableau?

D --- Clichés formés d'un nom et d'un adjectif :
Une vipère lubrique : Un aspic salace.

Un. projet d'envergure nationale :
Un projet de largeur patriotique.

Euphémisme : lettre morte, c'est missive défunte.

E - deux verbes :

Il va sans dire que... : Il part sans causer... Il court sans parler...

F - synonymes enchaînés

Contre vents et marées

Contre pets et poussées
Contre foirades et sources
Contre fêtes et ruisseaux
Contre joies et fossés
Contre souffles et vagues
Contre vents et marées.

 

 

G - Extension : Si « rendre , a pour synonyme  "vomir" donner une explication lumineuse aux expressions suivantes : Vomir l'âme

Vomir la justice
Vomir un verdict
Vomir un arrêt

Vomir un cadeau ou une invitation
Vomir la santé ou les derniers devoirs

Vomir sa parole
Vomir un son harmonieux

Vomir les armes
Vomir un chemin praticable

Vomir un hommage à quelqu'un

Vomir coup pour coup



 

EXERCICE 5                                                                                                                         


 

Compléter le cliché au moyen de compléments appropriés :

Essuyer un échec au moyen d'un chiffon doux imbibé d'alcool. (à défaut de chiffon, aller directement au goulot )
Repasser vos leçons avec. le fer X à injection mémorielle directe.
Réserver un accueil chaleureux avec coin fenêtre et dans le sens de la marche de l'histoire.
Mettre l'accent sur le point crucial en lui mettant la tête au carr
é
Tirer
les cartes en les lançant en l'air et pan une balle dans chaque as.
Porter plainte à gauche.
Tirer les rois à vue.

Boire
ses paroles cul sec.
Battre la campagne contre la violence.
Accorder un entretien au moyen d'un accordoir.
Coller un candidat dans sa propre angoisse
(ou poisse )
Couper la parole au sécateur.
Cultiver les belles-lettres au bulldozer.
Sortir d'une difficulté par la porte de service.

Brûler le pavé par les deux bouts à feu et à sang pour éclairer sa lanterne avec les vieilles lunes.
Tirer un chèque en bois par les feuilles.

Porter plainte sur le dos quand on ne l'a pas large.
Etre en odeur de sainteté dans les sanitaires du saint siège.
prendre des mesures draconiennes au moyen d'un double décimètre,

 

EXERCICE 6


 

Les clichés-valises, sur le modèle des mots-valises, se font par agglomérat de deux clichés ayant un mot commun :

Cerner un problème & un problème crucial  : Cerner un problème crucial.

Souffrir de la dent qu'on a contre quelqu'un. Repasser les leçons de l'échec. Repriser la trame d'un roman.

 

 

EXERCICE 6 bis

Pour chacune des expressions ci-dessous, cocher la réponse juste :

Un BOUC ÉMISSAIRE, c'est :

Un bouc utilisé pour l'insémination artificielle
Un livre à message
Une barbe comme en portaient les missionnaires.


Un TESTAMENT OLOGRAPHE est :


Un appareil à tester les performances amoureuses
Un éloge funèbre

Une pièce métallique servant d'agrafe aux manteaux.


Un LIVRE APOCRYPHE est :


Un pamphlet anonyme
Un ouvrage sur l'hypocrisie

Un manuel de survie pour adulte inadapté


 

Zone de Texte: Exemptes multiples :
 
Avoir plusieurs cordes à son arc.
trous               foie

fleurs               prestige

poémes           actif
Zone de Texte:  
EXERCICE 7

 

 

Traductions homophonique, isovocaliques ou isoconsonantiques de clichés :

-- Séparer le bon vin de l'ivresse.
-- Vivre d'atours et d'os rêches.
-  Garder une proie pour la foi.
-- Prendre pour art gens comptant.
- Prendre poux, rares gens contents.
- Poser la question de conscience.
-  agir sur un coup de bête.
-- Se mourir d'allusions.
- Gober les souches.

 

 

EXERCICE 7 bis HOMOSYNTAXISME

 

 

Choisir une belle expression grassement structurée et remplacer les mots importants par d'autres mots n'ayant aucun rapport de son ni de sens avec les précédents, en ne gardant que la structure syntaxique.

Exemples simples :

Tirer le diable par la queue : Pencher la tête par la portière.

-- Séparer le bon sens de l'amour

-- Garder une porte pour la fuite.


 

 

 

 

 

 

 

Jouer à qui perd gagne

gagne crie

crie choit

choit perd

Application

Dans le galimatias ci-dessous, remplacer les clichés en italique par les expressions originelles :

« La trame fictionnelle de ce parcours textuel ne doit pas tromper; elle n'entend pas suppléer à un commentaire déguisé ( idéaliste ) en quête de son « extériorité », mais situer le lieu d'un heurt ( d'un procès ) : l'expérience subjective tend à se réinvestir dans une pratique textuelle productive; champ pulsionnel et procédés de fiction s'y croisent sans agrément.
( Réponse : Il n'y a rien à remplacer. Il s'agit 'du texte origin
el! --- ici « originel , sied mieux qu' original , signé Alain Coulange, paru dans' GRAMMA n° 1 page 55 ).


 


 

EXERCICE 8

Clichés en cortège. ( Hommage à Prévert )

Attenter à une lacune pour combler ses jours.
Se reposer sur _ l'honnêteté et respirer ses lauriers.
Entrer dans la voie de sa conscience et obéir à la voix des aveux
Broyer la honte et chier du noir.
Fermer son piano et accorder sa gueule.
Raisonner comme un loir et dormir comme un tambour crevé.
Prendre une couleuvre et avaler la clé des champs.
Boire les yeux de quelqu'un et le manger des paroles.
Jeter de l'huile aux yeux et de
la poudre sur le feu.
Donner des perles au chat et sa langue aux pourceaux.
Battre l'eau en Espagne et bâtir des châteaux avec un bâton.
Jeter l'argent après la cognée et le manche par les fenêtres.
Avoir une dent bien pendue contre la langue de quelqu'un qui a l'estomac près du bonnet et la tête dans les talons.
Faire boule d'huile et tache de neige.
Refuser amèrement et regretter catégoriquement.
Courir de pied ferme pour attendre à perdre haleine.

 

 

Utiliser ces clichés deux par deux dans des phrases, des maximes, ou de courts récits.
(Ex : Le sage ferme son piano à temps et accorde sa gueule)


EXERCICE 9

Répondre ( franchement) aux questions ( primordiales ) que pose ( avec acuité ) le poème suivant :

L'actualité n'était-elle pas brûlante ?
La tristesse profonde ?
La misère noire ?


La coupe n'était-elle pas pleine ?
La faim dévorante ?
L'horreur indicible ?


Amères les larmes ?
Indescriptible le spectacle ?
Déchirants, les cris ?

 

EXERCICE 9 bis Vrai ou Faux

Les MASSES POPULAIRES sont de gros marteaux qui servent à enfoncer le coin de la révolte dans la poutre de l'œil de tous les pouvoirs. ( Remarque : Il est interdit de s'en tirer par une réponse mi-fugue mi-raison, du genre : Mon œil  )

Une VIOLENTE ALTERCATION est un accident causé par la rencontre de deux idéologies de choc, poids lourds déraisonnablement ivres sur une route étroite.

PLUS DE PLEURS QUE DE BALS se dit d'une enfance malheureuse comme celle de Cendrillon.

PLUS DE FLEURS QUE DE PHALLE se dit d'une amoureuse déçue, fort courtisée, mais qui préférerait goûter des plaisirs plus charnels.

PLUS DE PLEUTRES QUE DE MALES est un slogan du M.L.F.


 

EXERCICE 10 Entraînement à l'expression écrite

a)    Faire un compte-rendu et vomir l'addition.

b)    Racontez une belle géographie d'amour.

c)    Que pensez-vous du proverbe : 2 clichés valent mieux qu'un.

d) Développer au moyen d'exemples précis les 2 vers connus:

« Quand il éclate de colère,

Elle ramasse les morceaux ,

e)    On a pu dire qu'une faim de cheval était préférable à une fièvre de loup. Qu'en pensez-vous ?

f)      Avez-vous eu déjà envie de tirer tout à la fois : la langue, les oreilles, votre flemme, des photos, une crampe, les cartes, une conséquence, satisfaction, au clair, un coup, parti, une épreuve, du profit, votre révérence, les rois, un chèque, de la boue, un portrait, à bout portant, la queue du chat ?... Si oui faites-nous part de vos impressions.

g)    " A l'énoncé de cette colère bleue, il entra dans des chiffres astronomiques..."       Imaginez une suite à ce récit.

h)    Tourner autour du pot.

De quel pot s'agit-il en général? Pot au feu? Pot à feu? Pot au noir? Pot de chambre? Pot d'échappement? Pot de vin? Pot pourri?

Donner l'explication qui vous semble la plus correcte pour chacune de ces expressions.

i)      Vous entrez chez le marchand de frasques et satrapes. Il vous pousse dans une de ses phrases à trappes. Comment réagissez vous?


j)
      Pauvre comme un sapeur fumant du Job, simple comme un Turc, fort comme bonjour... Continuez le portrait de ce personnage sympathique.


 

EXERCICE 11 Entraînement à l'expression orale

 

 

C 'est avec une vive émotion, une peine profonde et un courage stoïque, que nous apprenons
le terrible accident dont vient d'être victime

notre cher confrère et merveilleux ami
qui, avec une joie exubérante, une chaleur communicative, et même un enthousiasme délirant,

mit sur pied les mesures spectaculaires dont l'action énergique eut le profond retentissement que chacun sait,
et nous saluons comme il se doit

l'oeuvre constructive de ce savant incomparable et courageux sauveteur dont le sourire large, l'esprit ouvert, le charme pénétrant, le calme imperturbable
resteront longtemps gravés, fierté légitime, dans le marbre de nos cœurs.

( Répétez plusieurs fois ce discours modèle

-- à l'endroit,

-- à l'envers,

-- en faisant tourner les adjectifs,

- en inventant de nouveaux clichés. )

Pierre ZIEGEMEYER

Page 28
 

Ce numéro conçu par un pilonneur complètement pété à l'alcool de casse et en villégiature sur le sable contient un certain nombre de coquilles. Un abonnement d'un an à celui qui en ramassera le plus.

A l'attention des éditeurs : j'ai donné de larges extraits du cours de clichéologie. Je l'ai complet à votre disposition.

Depuis ses dernières aventures en Pilon, Basile a reçu du courrier. Les uns le trouve décapant. Les autres le traitent de point de départ. L'un trouve même que ce n'est pas la poésie qu'il faut supprimer à l'école... mais l'école...






 

 

nir&