Comme en poésie n°3

Jean Pierre Lesieur

www.comme-en-poesie.fr.st


 

Accueil

La revue

L'association

Jean Pierre Lesieur

Les numéros disponibles

S'abonner

Comme une lettre à la poste

Anthodétail

Le poème de la semaine

Autres ouvrages & revues

Contact

Le Pilon

 

Au sommaire du numéro 3 :

Catherine MAFARAUD, Alain WEXLER, Roger LAHU, Pierre AUTIN GRENIER, Claude SEYVE, Jean Luc LAMOUILLE, Michel HÉROULT et les rubriques habituelles : comme la poésie à l'école , comme dans les livres, comme sur internet, comme en génétique, comme les petites annonces, pot au feu, critique et le commisme par Claude ALBARÈDE, deux pages critique par Jean CHATARD et le feuilleton conte PARFAIT ET SAUDADE écrit par ph.G. BRAHY.

  Extrait du numéro 3 :

LE COMMISME par Claude ALBARÈDE

Il faut introduire le "commisme" en poésie.Après le classicisme, le Romantisme, le Symbolisme, le Surréalisme et le Telquellisme, oui le "commisme". D'ailleurs au cours des siècles tous les poètes l'ont pratiqué, depuis Du Bellay : "Heureux qui comme Ulysse..." Ronsard : "Comme on voit sur la branche..." La Fontaine :" Comme il disait ces mots..." Lamartine :"Comme un enfant bercé..." Hugo :"Comme le soir tombait..." Musset :"Comme la girouette..."Baudelaire : "Des miroirs profonds comme des tombeaux..." Verlaine :"Il pleure dans mon coeur/comme il pleut sur la ville..." Rimbaud : "comme je descendais des fleuves impassibles..." Apollinaire : "comme l'espérance est violente!... Eluard :"La terre est bleue comme une orange..." Et  même Aragon qui voulait intituler son livre les Commiste mais sa main a tremblé à ce moment là, car Elsa lui grattait le dos, alors il a écrit les communistes sans s'en rendre compte...etc..etc...

Le commisme en poésie se définit par la fameuse phrase de Mai 68 :
 " Soyez réalistes, demandez l'impossible"
et réciproquement :
 " Soyez impossibles, restez réalistes "!